In Situ n°16 – Karto-District

Karto-District : cartographies de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau

N16_Kartodistrict PDF

Le projet de recherche Karto-District a été mené par un consortium franco-allemand réunissant les laboratoires LIVE et AMUP au sein de la Zone Atelier Environnementale Urbaine (ZAEU), la Hochschule Kehl, l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, la Wirtschaftsregion Ortenau et l’Association de Prospective Rhénane. Pendant un an (février 2020-janvier 2021), ces acteurs ont cherché à cartographier le territoire transfrontalier de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau (EDSO)1. La pluridisciplinarité de l’équipe, réunissant géographes, économistes, architectes, chargés de mission et associatifs a permis de porter un regard large et croisé sur le territoire pour questionner la pratique, la connaissance et la représentation du territoire transfrontalier.

Référence bibliographique :
Ribon B., L. Markl-Hummel & G. Skupinski (2021) « Karto-District : cartographies de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau », In Situ, n °16.

Projet ingénieur TPS – Mesures hydrauliques sur toitures végétalisés

Le Projet Ingénieur 2A TPS intitulé « Mesures hydrauliques sur toitures végétalisées » a été conduit par S. Le Gall (cheffe de projet), O. Marchand, J. Rohr, S. Sanchez pour répondre à une demande émanant d’I. Charpentier, membre de la ZAEU et du laboratoire Icube. Il s’agissait de mettre en place l’instrumentation nécessaire à la réalisation de mesures hydrauliques sur les toits du bâtiment de l’Eurométropole, en respectant des contraintes d’autonomie et de transfert de données.

De septembre 2018 à mai 2019, les élèves-ingénieurs ont conçu et réalisé une station météo (précipitations et température) et déversoirs munis de capteurs à ultrason pour mesurer les débits des gouttières. Ce projet leur a appris à travailler en équipe et à développer des compétences en gestion d’un projet et dans l’organisation de la vie d’une équipe. Ils ont également également approfondi leurs connaissances techniques.

La vidéo résume en 3 minutes les attendus et dispositifs crées.

Étudier le passé pour restaurer efficacement et durablement les grands fleuves

Dans le cadre d’un projet de restauration hydromorphologique conduit par la Ville de Strasbourg dans la plaine alluviale du Rhin supérieur (île du Rohrschollen), une recherche interdisciplinaire a été menée pour reconstruire la trajectoire temporelle multiséculaire de l’hydrosystème fluvial. Des analyses planimétrique, hydrologique, géomorphologique, géochronologique et physico-chimique ont été combinées entre elles pour optimiser l’efficacité et la durabilité de la restauration.

Pour cela, les chercheurs ont caractérisé le fonctionnement hydromorphologique de l’hydrosystème avant les aménagements du fleuve (forte mobilité latérale, diversité d’habitats aquatiques et riverains…), évalué les impacts des aménagements (importants dépôts de sédiments fins pollués au Zinc, en particulier le long des anciens chenaux latéraux du fleuve…), mis en évidence des risques potentiels à prendre en compte dans la restauration de grands fleuves (remobilisation de sédiments fins pouvant être pollués) et identifié les types de compartiments d’hydrosystèmes offrant un potentiel de fonctionnement élevé pour la restauration des chenaux latéraux de grands fleuves. Cette étude a été publiée dans la revue Hydrology and Earth System Sciences (HESS).

Lire l’actualité sur le site de l’INEE