Eau et durabilité

Description

L’Eau, ressource indispensable à la vie sur Terre, est de nos jours, sujette à de multiples pressions naturelles et anthropiques qui modifient voire altèrent ses états. Répondre en qualité et quantité aux besoins en eau de l’humanité sans nuire à la pérennité de la ressource et des écosystèmes nécessite une gestion intégrée à une échelle spatiale judicieusement déterminée. Selon le Partenariat mondial pour l’eau, la gestion intégrée des ressources en eau est un processus qui encourage « la mise en valeur et la gestion coordonnée de l’eau, des terres et des ressources associées, en vue de maximiser le bien-être économique et social qui en résulte d’une manière équitable, sans compromettre la pérennité des écosystèmes vitaux ».

En conséquence, la prise en compte des différentes masses d’eau, de leurs usages, des acteurs, des enjeux environnementaux et socio-économiques est indispensable pour :

  1. formuler de façon pertinente les problématiques sociétales majeures dans le domaine de l’eau,
  2. rechercher des solutions innovantes et durables en intégrant les impacts des changements globaux dans le secteur de l’eau,
  3. relever le défi d’un changement de paradigme basé sur la sobriété qui doit conduire l’humain vers un changement de pratiques salutaire dans son rapport à l’Eau.

Sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg, la ZAEU à travers le groupe thématique « Eau et durabilité » entreprend des actions de recherche tant sur le petit cycle de l’Eau (cycle domestique) que sur le grand cycle de l’Eau (cycle naturel). Des sites ateliers illustrant les synergies entre les milieux académiques et la Ville sont aujourd’hui emblématiques en tant que lieu de regards croisés des sciences naturelles, sciences humaines, acteurs opérationnels et citoyens :

  • Le site de « l’Ostwaldergraben » : des Techniques Alternatives pilotes de gestion des eaux pluviales strictes issues de 3 bassins versants résidentiels à la limite entre Strasbourg et Ostwald, et les milieux naturels récepteurs associés : mares et cours d’eau ;
  • Le site de « l’île du Rohrschollen » : un site innovant de restauration du fonctionnement hydro-géomorphologique et écologique d’un hydrosystème : transport sédimentaire grossier, mobilité latérale, échanges nappe-rivière, rajeunissement des successions végétales, renforcement du caractère hygrophile de la végétation ;
  • Les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales sur l’ensemble de  l’Eurométropole de Strasbourg et notamment dans les ecoquartiers, ZAC et nouveaux amenagements urbains.

Les questions portent sur (1) le développement et la gestion durable de procédés d’ingénierie écologique pour la dépollution des eaux pluviales ainsi que l’évaluation des services écosystémiques et environnementaux additionnels qui en découlent ; (2) l’étude de la ressource en contexte semi-naturel (géomorphologie, modélisation de la nappe, écologie) et en milieu urbain (modélisation et représentation des crues, croissance urbaine et demande en eau) ; (3) la gestion des nouveaux dispositifs mutifonctionnels par la collectivité et leur acceptabilité/appropriation par les habitants.

Publications In Situ

  • In Situ, n°7 : Walaszek M., Wanko A., Pomies M. (2018) Dépolluer les eaux pluviales en zone urbaine ;
  • In Situ, n°6 : Eschbach D., Schmitt L., Lonchampt F. (2018) Restauration fonctionnelle des habitats alluviaux dans la Réserve Naturelle de l’île du Rohrschollen ;