Actualités

Séminaire Eco-habiter

Face à l’impératif de transition écologique, la notion d’engagement des habitants dans des pratiques pro-environnementales a acquis une place centrale.
Au-delà de l’injonction, comment se forme l’implication des habitants et quelles places prend-elle vraiment dans la fabrication de la ville contemporaine ?
L’objet de ce séminaire est de questionner le niveau collectif de l’engagement pro-environnemental, centré sur l’habiter, en croisant retours d’expérience et mises en perspective.

Ce séminaire est issu d’un partenariat entre l’Ecoquartier Strasbourg (EQS), l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) et la Zone Atelier Environnementale Urbaine de Strasbourg (ZAEU).

Séance 1 : Restitution du séminaire « Eco-habiter »
Master de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg
« Les espaces publics urbains : vecteurs de transformations écologique et politique ? »
19 janvier 2021

Les crises qui se multiplient (pandémie de covid-19, conséquences liées au réchauffement climatique, mais aussi crises de la représentation, économique…) impactent la société dans son ensemble. Dans ce séminaire nous explorons les espaces publics dans les villes du Nord comme des terrains à observer, analyser, investir et habiter. En proposant un ancrage théorique qui va du droit à la ville aux communs en passant par les enjeux d’écologie sociale et politique, nous interrogeons les espaces publics, leur conception (planification informelle, appropriation), leurs rôles (lien social, lutte contre le changement climatique, contrôle social) et leur régulation pour les penser dans leur complexité. Ce séminaire a été l’occasion de plonger les étudiant.es dans une démarche active qui allie approches théoriques et expérimentation pour favoriser la réflexivité dans la conception de ces espaces.
Flyer_Seminaire_Les espaces publics urbains

Séance 2 : Construire la transition écologique par l’habiter
17 mars 2021

Les interventions de cette séance 2 ont été enregistrées. Vous pouvez les visionner en cliquant sur le titre de l’intervention, ou sur la vidéo [sauf mention contraire].

Conférence introductive
Des espaces « à partager » aux espaces « partagés ». Changement de regard sur les ressources de la vie collective dans l’habitat
Valérie Lebois (MCF Sociologie, AMUP, Strasbourg)

Session 1 : dynamiques collectives et pratiques pro-environnementales 

Cultiver l’espace public : les jardins partagés entre participation citoyenne et écologisation de la ville
Victoria Sachsé (PhD Géographie, DynamE, Strasbourg)
[la vidéo n’est pas accessible]

Quand les habitants prennent en charge la gestion de leurs biodéchets : le compostage en pied d’immeuble à l’épreuve des collectifs
Elisabeth Lehec (Post-doc. Lab’Urba, U. Gustave Eiffel) et Michèle Jolé (sociologue émérite, IUP, Paris)

Participation des habitants dans la construction de leur habitat : un rôle déterminant pour la transition énergétique ?
Maryse Kouppé de k/Martin (M2 Urbanisme, IdF)

Session 2 : dynamiques habitantes et démarches d’accompagnement 

Mobilisation citoyenne et accompagnement à l’échelle du projet urbain du Bohrie
Alix Brignon (Chef de projets d’aménagements, EMS)
[la vidéo n’est pas accessible]

Accompagnement à l’appropriation d’espaces partagés dans une résidence neuve
Rémi Barbier (Pr Sociologie, GESTE, Strasbourg) et Emmanuel Marx (EQS)

L’apport de l’accompagnement dans les dynamiques collectives : opportunités et limites
Interventions de représentants du réseau local AMU Rhin Supérieur

Session 3 : de l’intention initiale à la dynamique collective 

Si l’habitabilité était une question d’inventivité habitante…
Adrien Balocco (L’atelier du territoire, Chambéry, chercheur associé, Université de Grenoble)

Des ruelles aux milieux de vie, du verdissement à la transition écologique : naissance d’un Mou-vement citoyen dans les quartiers de Montréal 
René Audet (Pr Sociologie, UQAM , Montréal)

Rapport d’étonnement croisés. Comment continuer à réinterroger nos pratiques et nos rôles respectifs en toute bienveillance
Emmanuel Kling, Pierre Zimmermann et Philippe Hamman.

Programme PDF

In Situ n°17 – Evolville

Evolville, l’évolution s’invite en ville

N17_Evolville PDF

En réponse aux modifications de l’environnement urbain, les populations et communautés animales et végétales se réarrangent, s’accommodent et/ou s’adaptent. Comprendre les processus amenant à ces différentes réponses est essentiel pour concevoir des bâtiments, quartiers et villes plus écologiques et résilients. Nous initions un observatoire des diversités taxonomiques et fonctionnelles des communautés et populations végétales soumises à des contextes d’artificialisation et de gestion variés. La mise en commun de compétences variées en écologie, en géomatique et en sciences humaines permet d’améliorer notre compréhension des mécanismes à l’œuvre dans l’adaptation de la biodiversité aux humains, leurs constructions, leurs activités. L’année 2020 était une phase pilote qui nous a permis de définir nos protocoles et de les tester.

Référence bibliographique :
Muratet A., L. Hardion, C. Gros, P-A. Herrault, A. Puissant, M. Charnaux, A. Hector & S. Glatron (2021) « Evolville, l’évolution s’invite en ville », In Situ, n °17 ;

In Situ n°16 – Karto-District

Karto-District : cartographies de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau

N16_Kartodistrict PDF

Le projet de recherche Karto-District a été mené par un consortium franco-allemand réunissant les laboratoires LIVE et AMUP au sein de la Zone Atelier Environnementale Urbaine (ZAEU), la Hochschule Kehl, l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, la Wirtschaftsregion Ortenau et l’Association de Prospective Rhénane. Pendant un an (février 2020-janvier 2021), ces acteurs ont cherché à cartographier le territoire transfrontalier de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau (EDSO)1. La pluridisciplinarité de l’équipe, réunissant géographes, économistes, architectes, chargés de mission et associatifs a permis de porter un regard large et croisé sur le territoire pour questionner la pratique, la connaissance et la représentation du territoire transfrontalier.

Référence bibliographique :
Ribon B., L. Markl-Hummel & G. Skupinski (2021) « Karto-District : cartographies de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau », In Situ, n °16.

In situ n°15 – Climat urbain et besoins en chauffage des bâtiments

Climat urbain et besoins en chauffage des bâtiments

N15_climat urbain PDF

L’énergie consommée en milieu urbain l’est essentiellement dans les secteurs du bâtiment (résidentiel/tertiaire) et des transports (respectivement environ 40% et 30% de la part totale). L’utilisation d’énergie dans les bâtiments concerne principalement la régulation thermique* : 75 % de l’énergie servent au chauffage et à la climatisation. Cette activité est responsable d’environ 25 % du total des émissions de CO2 (contre 28 % pour les transports). L’évaluation des besoins en énergie des bâtiments est un enjeu majeur des planifications territoriales et des politiques de transition énergétique pour suivre aussi bien la trajectoire des reductions des consommations/besoins en énergie et des émissions de polluants, que pour aider au dimensionnement de nouvelles infrastructures de productions d’énergies renouvelables.

Référence bibliographique :
Blond N., Kohler M. & A. Clappier (2021) « Climat urbain et besoins en chauffage des bâtiments », In Situ, n °15.

In situ n°14 – L’île du Rohrschollen

L’île du Rohrschollen : un socio-éco-techno-système naturel ?

N14_Ile du Rohrschollen PDF

Au sud de Strasbourg, sur le Rhin (Fig.1), l’île du Rohrschollen est un espace où la forêt alluviale rhénane côtoie des zones industrialo-portuaires du Port Autonome de Strasbourg (PAS). Depuis 1997, une Réserve Naturelle Nationale (RNN) protège cet espace mis sous pressions par des enjeux économiques. Quels sont les facteurs qui ont influencé et influencent encore les liens Homme-Nature au sein de ce socio-éco-techno-système (SETS) ? Quelles sont les origines, les causes et les conséquences de leurs évolutions ? Afin de répondre à ces questions, nous avons reconstitué la trajectoire de ce socio-écosystème sur 200 ans.

Référence bibliographique :
Charpentier I. & Pinault L. (2020) L’île du Rohrschollen : un socio-éco-techno-système naturel ?, In Situ, n °14.