Manifestations scientifiques

Manifestations à venir

• Journées d’études — Transition écologique et quartier populaire. Construire la gouvernance alimentaire territoriale locale : sols, mobilisations populaires et expérimentations. Roubaix –
Date d’envoi des propositions : 07/07/2020
Dates : 15 et 16 octobre 2020
Lieu : Roubaix (France)

– Extraits de l’appel à communications –
« La transition est devenue une orientation centrale des politiques publiques, notamment en matière d’environnement (en particulier sous le volet énergétique et alimentaire), et de développement des territoires locaux. Plusieurs acceptions de la transition sont possibles (Granjean, Le Teno, Boulanger, 2015, pp. 1006-­‐1015). Mais comment transitionner ?
[…]  Les journées d’études ont vocation à interroger les conditions d’une démocratisation de ces expérimentations, afin de participer au renforcement du pouvoir d’agir des fractions les plus précarisées de la population et concourir ainsi à la constitution d’une transition écologique populaire. […] Les journées d’études seront l’occasion de croiser les réflexions disciplinaires, notamment en sciences du vivant (écologie des sols, évaluation de la productivité agricole urbaine…) et des sciences sociales (dimensions de gouvernance alimentaire, inclusions des populations locales, etc.). Trois axes structureront ces journées. Le premier interroge les conditions de résilience des sols, afin de permettre l’émergence et la constitution de projets territoriaux (réhabilitation de friche, fermes urbaines…). L’enjeu alimentaire suppose de revenir au sol, afin d’évaluer sa capacité à accueillir et structurer un projet d’approvisionnement urbain. Le deuxième questionne les 2 conditions de production d’une gouvernance alimentaire territoriale locale, en insistant sur la constitution de dispositif ouvert et inclusif, permettant une confrontation des acteurs sociaux, politiques et de recherches. Les questionnements pourront ainsi présenter des résultats de sciences participatives. Enfin, le troisième axe sonde les conditions d’élaboration de dispositifs participatifs inclusifs, permettant une rencontre entre mobilisations populaires et incorporation des enjeux écologiques.
Nous invitons des propositions issues des sciences sociales (sociologie, science politique, géographie, études urbaines, etc.) et des sciences de la géo-­‐ingénieurie, proposant une réflexion reposant sur un matériau empirique ou théorique originale. Les travaux de doctorant.es seront particulièrement étudiés. » Comités d’organisation : Vincent Boutry (Université Populaire et citoyenne de Roubaix) Francis Douay (Maître de conférences, LGCgE-­‐ Yncréa Hauts-­‐de-­‐France) Bernard Declève, Tiers veilleur ; Alexandre Mege-­‐Revil (Laboratoire de Mécanique,Multiphysique, Multiéchell (LaMcube) UMR CNRS 9013, Central Lille) Julien Talpin (chercheur science politique, Ceraps, Université de Lille) Amina Tandjaoui (Maître de conférences, Laboratoire de Mécanique,Multiphysique, Multiéchell (LaMcube), UMR CNRS 9013, Centrale Lille) Bruno Villalba (Science politique, AgroParisTech) Pierre Wolf (Collectif des paysans du Trichon).
Pour plus d’informations : https://www.participation-et-democratie.fr/51-transition-ecologique-et-quartiers-populaires-upc
Appel à communication complet : Journees-etudes-co3-transition-V3
Propositions de communication, de 5.000 signes maximum, préciser l’axe dans lequel elles s’inscrivent.
À envoyer avant le 7 juillet 2020 : bruno.villalba@agroparistech.fr

 

• 5ème colloque des Zones Ateliers-CNRS – 2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers – Blois
Dates : 4 et 5 novembre 2020
Lieu : Blois, France, INSA Centre Val de Loire, 3 rue de la Chocolaterie, 41 000 Blois (France)

– Extraits de l’appel à communications –
« La 5ème édition du colloque des Zones Ateliers marque les 20 ans du Réseau des Zones Ateliers du CNRS (RZA, LTSER). Labellisé Infrastructure de Recherche pour l’étude à long terme des socio-écosystèmes (Long-Term Social-Ecological Research – LTSER), le RZA rassemble 14 Zones Ateliers et s’ancre à l’échelle européenne (au sein du réseau eLTER) et internationale (iLTER). […] Ce colloque a pour objectif de réunir des scientifiques des sciences de la nature et des sciences humaines et sociales, des gestionnaires et des décideurs afin de partager leurs savoirs et expériences et d’échanger sur les résultats des recherches menées, entre autre, au sein du RZA.Il sera également l’occasion de discuter des futurs agendas scientifiques en réponse aux nouveaux enjeux environnementaux et sociétaux associés aux changements globaux, notamment des perspectives de développement de l’interdisciplinarité et la transdisciplinarité. Le colloque du 20ème anniversaire du réseau sera également l’occasion d’une analyse rétrospective et prospective du RZA, dispositif couplant des approches bio-géophysiques, écologiques et sociétales, à l’échelle des territoires, en présentant l’évolution des questionnements scientifiques majeurs en lien avec les enjeux sociétaux, et l’adaptation et le développement de nouvelles approches. […]
Dans l’objectif de mieux comprendre les changements globaux en cours et anticiper leurs évolutions futures, trois thèmes centraux sont privilégiés sans qu’ils soient pour autant restrictifs :
– Analyser les trajectoires des socio-écosystèmes par le prisme des interactions homme-nature, de gestion de l’eau ou du risque environnemental ;
– Considérer les socio-écosystèmes sous l’angle des enjeux de résilience ou de santé environnementale ;
– Construire une recherche appliquée en lien avec les acteurs du territoire et mobiliser la transdisciplinarité dans la recherche (actions collectives, gouvernance…).
Les propositions de communications pourront être centrées sur des cas d’étude et/ou proposer des éléments de réflexion plus généraux.
Chaque session comprendra une conférence invitée suivie de présentations.
Une session affichée (posters) sera également programmée. Des propositions associant chercheurs et acteurs des territoires sont particulièrement attendues.

Appel à communications au format PDF : APPEL_A_COMMUNICATIONS_20_ans_RZA_report

Propositions de communications et de posters : résumés (300 à 500 mots) à déposer d’ici le 29 mai 2020 sur le site du colloque, https://20ans-rza.sciencesconf.org Les résultats de la sélection des contributions seront communiqués fin juin et le pré-programme début juillet.
Langue du colloque : français
Frais d’inscription : comprenant l’accès aux sessions, les pauses café, les deux déjeuners et un diner, 100 euros chercheurs et autres participants, 70 euros doctorants (sur justificatif). Paiement en ligne et par bon de commande administratif à partir de juillet 2020 et jusqu’au 2 octobre 2020 (pas de remboursement possible)
Contact: sylvie.servain@insa-cvl.fr
Pour plus d’information : http://www.za-inee.org/fr/Colloque_2020

• Journées Doctoriales d’Hydrologie Urbaine (JDHU) – 9èmes JOURNEES DOCTORALES EN HYDROLOGIE URBAINE ENGEES – Strasbourg – date de remise des résumés repoussée, au : 15/05/2020
Dates : 27 et 28 octobre 2020
Lieu : Strasbourg (France)

– Extraits de l’appel à communications –
« En lien avec la situation actuelle, nous avons décidé de prolonger le délai de remise des résumés au 15 mai et de décaler le calendrier.
Les JDHU s’adressent à la fois :
– aux étudiants en thèse et aux jeunes post‐doctorants francophones, comme auteurs des communications qui seront présentées oralement ou par poster,
– aux  enseignants‐chercheurs,  chercheurs  et  praticiens  (publics,  privés,  gestionnaires,  bureaux d’études, ministères, administrations, etc.) intéressés par les  travaux de  recherche en cours en Hydrologie Urbaine et par un lieu ouvert d’échanges et de discussions. » Caty WEREY (INRAE-ENGEES GESTE) et José VAZQUEZ  ( ENGEES ICUBE) pour le comité d’organisation.
Pour plus d’information :  https://jdhu2020.sciencesconf.org/

Manifestations passées – Strasbourg

Soutenance de thèse de Sophie Buessler – Transition énergétique vers la durabilité. Implications territoriales de deux modèles de transition et analyse du modèle de transition français appliquée au secteur résidentiel existant
Date : lundi 17 février à 14h
Lieu : Amphithéâtre du Collège Doctoral Européen, 46 boulevard de la Victoire – Strasbourg
« La recherche sur la transition énergétique (TE) vers la durabilité laisse sans réponse la question sur la durabilité réelle des TE. En nous inscrivant dans une démarche de « compréhension des désaccords » nous avons souligné les différences entre une TE de « durabilité faible » et « forte ». Ensuite, nous avons évalué si, en France, les changements dans la dynamique des rénovations thermiques notamment des maisons individuelles peuvent s’inscrire dans des opérations de transition énergétique efficace. Cette évaluation s’est faite à partir d’analyses longitudinales des dynamiques de changement au sein de quatre domaines qui co-évoluent : culturel, organisationnel, institutionnel et infrastructurel. Nos résultats montrent que le processus de transition énergétique n’en est qu’à ses débuts. Ce qui semble freiner ce processus n’est pas l’absence de solutions techniques, mais un manque d’organisation et de coopération entre les acteurs et surtout un retard dans la culture de l’efficacité énergétique très performante. Enfin certains outils ont été analysés pour tester leur efficacité. Nous avons montré que les dispositifs personnalisés d’aide aux habitants (comme Oktave) sont une clé importante de réussite et permettent d’intégrer des logiques de changements complexes, nécessaires pour tendre vers une TE de durabilité forte» Sophie Buessler.

Journée d’étude –  Des vins ‘’nature’’ et des liens à la Terre
Date : mardi 4 février de 9h30 à 18
h
Lieu : Salle des conférences à la MISHA – Strasbourg

« L’objectif de cette journée d’étude est d’examiner en quoi l’émergence de ce type de pratique agricole ou vitivinicole révèle une autre façon de se relier à la terre. Le vin nature est souvent présenté comme un produit (ou un bien) issu d’une relation quasi intime d’un humain (femme ou homme) avec les éléments naturels dans un milieu précis, ce qui ne l’empêche pas de s’insérer dans les circuits marchands mondialisés, d’être exporté, présenté dans les foires aux vins standards ou spécifiques. De ce fait, le vin nature est un point d’observation d’une façon de se relier à la fois au local sans s’enfermer et au global sans perdre ses racines : autrement dit, une façon de « redevenir Terrestre », au sens de Bruno Latour dans Où atterrir ? (2017). »
Les intervenants : Laurence Granchamp (UMR Dyname-Unistra) ; Kenjiro Muramatsu (EA 1340 Département d’études japonaises-Unistra) ; Roland Pfefferkorn (UMR Dyname-Unistra) ; Nicolas Baumert (Université de Nagoya).
Pour plus d’informations
Programme détaillé : Journée vin nature 040220

Soutenance de thèse de Victoria Sachsé – Les jardins partagés, terreau de participation citoyenne : de l’appropriation de l’espace public à la construction de commun(s). Regards croisés entre la France et l’Italie.
Date : le 16 janvier 2020 à 14h
Lieu : Salle des conférences à la MISHA – Strasbourg
« Cette recherche explore le déploiement protéiforme du politique au sein de jardins partagés. L’étude empirique met en lumière les pratiques et les discours qui s’y développent comme une expression ordinaire du politique. Ce travail s’appuie sur deux terrains d’enquête (l’un situé à Rome et l’autre à Strasbourg), permettant de nourrir la réflexion d’une approche comparative. Un des éléments qui caractérisent ce travail est l’attention portée aux liens entre les enjeux de redéfinition de la démocratie et la nécessaire imbrication de celle-ci avec les enjeux écologiques. Nous postulons que les jardins partagés sont des laboratoires de l’exercice local et pratique de la participation et contribuent en cela à inventer de nouveaux modèles d’aménagements qui respectent des principes écologiques » Victoria Sachsé.

L’école thématique « résilience des socio-éco-systèmes » du Réseau des Zones Ateliers s’est déroulée du 11 au 13 décembre 2019 à La Rochelle
plus d’informations

Soutenance HDR de Dr. Isabelle Combroux « Évaluer, Restaurer, Comprendre » – Strasbourg
Date : le 11 décembre  2019 à 9h30
Lieu : Strasbourg – Amphithéâtre Beretz, Nouveau Patio, 20A Rue René Descartes, 67000 Strasbourg
Comprendre pour Evaluer et Restaurer, Restaurer et Evaluer pour mieux comprendre. Soutenance de l’Habilitation à Diriger de Recherches présentée par Dr. Isabelle Combroux – Faculté des Sciences de la Vie, UMR CNRS 7362 – Laboratoire Image, Ville et Environnement
Dr COMBROUX Annonce soutenance 11122019

Projection documentaire et débat « La vie des intraterrestres » par Apolline AUCLERC -­ Strasbourg
Date : le 20 novembre 2019 à 18h
Lieu : Strasbourg – Salle Europe à la MISHA
« Erosion de la biodiversité, pression foncière, artificialisation des sols, pollutions, sols impropres aux cultures, coulées de boues, îlots de chaleur… de nombreux sujets d’actualité en lien avec les sols urbains. Et pourtant; le sol et les services essentiels qu’il peut rendre, ses habitants et leurs fonctions, sont encore des espaces et connaissances vierges pour la plupart d’entre nous. Et il reste certainement encore beaucoup à découvrir… C’est dans ce contexte, qu’Apolline Auclerc, écologue des sols, Maître de Conférences à l’ENSAIA (Université de Lorraine) et au Laboratoire Sols et Environnement, souhaite partager avec nous ses connaissances des sols et de leur biodiversité à travers un film mêlant approches naturalistes, interviews de scientifiques, et prouesses techniques. Vous serez plongé.e.s dans les profondeurs du sol et vous découvrirez la vie d’intraterrestres, organismes mystérieux mais pourtant très utiles.»
Entrée libre sans inscription, dans la limite des places disponibles.

Conférence « Savoirs, Croyances, Opinions : pour une distinction didactique et laïque » par Guillaume Lecointre, Enseignant-chercheur // Muséum national d’histoire naturelle -­ Strasbourg
Date : le 30 octobre 2019 de 16h30-18h00
Lieu : Strasbourg – Amphithéâtre 3, bâtiment le Patio – Campus Esplanade de l’Université de Strasbourg – 22, rue Descartes 67000 STRASBOURG
« Guillaume Lecointre est enseignant-chercheur (UMR 7205), zoologiste, systématicien, professeur du Muséum national d’Histoire naturelle où il occupe les fonctions de conseiller scientifique du président […] Résumé :  Comment peut-on contester publiquement un résultat scientifique au motif qu’il ne convient pas à nos opinions ? Pourquoi une telle posture est-elle perçue par les scientifiques et les enseignants comme illégitime ? La réponse est à deux niveaux : politique et épistémologique. Au premier niveau, nous aborderons les fondements politiques qui incitent les Etats à payer des chercheurs et à enseigner des sciences à l’école. Au second niveau, nous proposerons dans un cadre didactique deux critères qui permettent de distinguer savoirs, croyances, croyances religieuses, opinions et idéologies. Nous terminerons sur une caractérisation rapide du travail des idéologies » Organisé par La Maison pour la science en Alsace dans le cadre de son Ecole d’automne / Esprit critique et médias….Lutter contre la désinformation à l’école et ailleurs.
Entrée libre sans inscription, dans la limite des places disponibles.