L’ammoniac provient essentiellement de certaines pratiques agricoles telles que le stockage et l’épandage des effluents d’élevage sous forme de lisiers et l’utilisation d’engrais azotés. Avec 650 000 tonnes en 2010, la France est le premier émetteur d’ammoniac de l’Union européenne et il est produit à 97 % par l’agriculture (CITEPA / Rapport SECTEN 2013) et à 77 % par l’élevage (principalement bovin, mais aussi avicole et porcin). Ces émissions ont un impact sur la qualité de l’air dans les zones urbaines. Les émissions urbaines de NH3 proviennent du transport routier et de certains processus industriels.

la commission CEN TC 264 « Qualité de l’air » envisage d’introduire la mesure de l’ammoniac dans l’air ambiant comme futur sujet de travail, dans l’optique d’élaborer un document normatif européen.

Lire la suite

Mise à jour le 5 juin 2019