In situ n°14 – L’île du Rohrschollen

L’île du Rohrschollen : un socio-éco-techno-système naturel ?

N14_Ile du Rohrschollen PDF

Au sud de Strasbourg, sur le Rhin (Fig.1), l’île du Rohrschollen est un espace où la forêt alluviale rhénane côtoie des zones industrialo-portuaires du Port Autonome de Strasbourg (PAS). Depuis 1997, une Réserve Naturelle Nationale (RNN) protège cet espace mis sous pressions par des enjeux économiques. Quels sont les facteurs qui ont influencé et influencent encore les liens Homme-Nature au sein de ce socio-éco-techno-système (SETS) ? Quelles sont les origines, les causes et les conséquences de leurs évolutions ? Afin de répondre à ces questions, nous avons reconstitué la trajectoire de ce socio-écosystème sur 200 ans.

Référence bibliographique :
Charpentier I. & Pinault L. (2020) L’île du Rohrschollen : un socio-éco-techno-système naturel ?, In Situ, n °14.

Site de l’Ostwaldergraben

Dépolluer les eaux pluviales en zone urbaine

Depuis 2006, l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) a entrepris des travaux de restauration/renaturation de douze cours d’eau traversant son territoire. L’objectif était de leur rendre une bonne qualité biologique, hydraulique et paysagère, en fonction des situations spécifiques de chaque cours d’eau.

L’Ostwaldergraben est un cours d’eau urbain phréatique de 7 km, affluent de l’Ill. Sa source se situe à Geispolsheim Gare, rue de Paris, et correspond à une résurgence de la nappe d’accompagnement de l’Ill. L’Ostwaldergraben a été canalisé il y a une quarantaine d’années et était l’exutoire de nombreux réseaux séparatifs pluviaux et de déversoirs d’orage.


Figure1. Situation géographique de l'Ostwaldergraben (Source : Google Maps)

Son mauvais état biologique était en partie causé par la surverse de rejets d’eaux pluviales.

Figure 2. Origine des polluants des rejets strictement pluviaux (d’après Chocat et al., 2007)

Galerie


Figure 3. Bassins versants et systèmes de traitement différents (Source : Google Maps)