Mobilité – Activité physique – Santé

Aujourd’hui, les enjeux de santé publique liés à l’activité physique sont largement reconnus et font l’objet de recommandations de la part de l’OMS. Le recours aux modes actifs représente un potentiel important permettant de lutter contre les effets néfastes sur la santé d’un mode de vie trop sédentaire.

Dernier né des groupes de travail de la ZAEU suite à une rencontre avec les services de l’EMS sur les nouveaux axes de recherche à développer, les travaux de ce groupe visent à :

- Approfondir la question du lien entre mobilité et santé (selon catégories socioprofessionnelle – dont étudiants ou quartiers).
- Mieux utiliser la gestion du temps pour améliorer la mobilité.
- Valoriser la prise en compte des avis des habitants ou de la démocratie locale lors des projets pour comprendre les comportements des individus par rapport aux questions de mobilités (étudiants, population fragile ou précarisée).

Le groupe propose d’effectuer un diagnostic territorial fondé sur les dimensions étudiées et d’identifier un certain nombre de « zones témoins » dans lesquelles seront menées des études concrètes. Des pistes de zones correspondent au secteur des Deux-rives, le campus, le quartier de Hautepierre.